Présents : Elie Naulleau, Jean-Daniel Fekete, Dominique Cardon, Benoît Habert, Christophe Prieur, Nicolas Auray, Toufik Bennouas, Fabien Baille, Mohamed Boukhlit, Camille Roth, Christophe Aguiton, Michèle Jardino, Martine Hurault-Plantet

 

 

Point administratif….

On ne peut rien engager (recrutement, etc.) sans notification officielle.

TO DO : Demander à René Roussille d’accélérer la notification.

 

Co-conception participative (JD Fekete)

Présentation de la méthode de co-conception utilisée à l’INRIA-LRI

 

Trois questions :

1. Comment vous voudriez créer un graphe de réseau social ?

2. Comment explorez un graphe déjà constitué ?

3. Comment vous voudriez ajouter des données à un graphe ?

 

La séance a eu lieu le 6 janvier – les vidéos bientôt en ligne sur le site…

Vidéo d’illustrations (papier/crayons) des idées – jugées très intéressantes par les participants.

Deux types de sessions possibles :

- générer bcp d’idées en général (avec hétérogénéité des participants)

- préciser des idées autour d’un projet déjà engagé (avec moindre hétérogénéité, mais il faut un peu de perturbation dans le groupe).

 

Pb à régler : comment organiser de vraies sessions avec les utilisateurs d’Autograph ?

- sessions avec 10-20 personnes, sélection des gens par la motivation,

FAIRE :

- nouvelles cessions avec les utilisateurs d’Autograph (groupes : FING, Wikipedia, Debian, groupes FING (usages ruraux, intelligence collective, etc.) ; plus difficile à imaginer avec les Debian…

- avoir un kit de présentation d’Autograph pour expliquer la démarche aux utilisateurs et les intéresser à la démarche de co-conception participative.

- définir des thématiques pour les séances de co-conception (confiance, décision, etc.)

 

Questions avec les utilisateurs : est-ce que ce sont forcément des réseaux sociaux ? Ça peut être des réseaux sémantiques ? Les gens peuvent aussi vouloir cacher de l’information ?

Questions essentielle : qu’est-ce que vous voulez voir représenter comme information ? Qu’est-ce que vous voulez représenter comme information ?

 

 

Groupe utilisateur : les militants internationaux

Présentation par Christophe Aguiton des travaux des groupes militants. Forum sociaux mondiaux/européens/nationaux…

Historique des forums sociaux. Mode d’organisation des forums : auto-organisation sur le modèle de l’agglutination.

Babels : 9000 interprètes bénévoles (5000 traducteurs écrits) – réseau international de bénévole sans permanents.

Respecter les contraintes linguistiques, territoire social (espace de pratiques alternatives).

 

Deux commissions et un projet :

 

WSF Tools (international) : indiens, brésiliens, européens (dont beaucoup de français). Au début premiers sites brésiliens. Aujourd’hui : processus d’autoconstruction du programme : permet d’inscrire des organisations, proposer des activités et entrer en contact avec les gens qui normalement ont des attributs en commun.

 

Systematize et Web project (européen) : Outil développé par la Sofinspace (P. Aigrain) : outil pour que les groupes travaillent ensemble. 8 langues sur le site européen, etc.

 

Projet mémoire : Déperdition de mémoire considérable dans les forums. Récupération de la mémoire des forums. Numériser la traduction des conférences (contre le monopole de Phillips, etc.), utiliser les ordinateurs comme plateforme de voix, streamer et mettre sur le web les fichiers sonores des conférences et de leur traduction,

Différenciation du site du processus du forum comme événement. Et à côté le site mémoire du forum.

 

Problèmes : complexité (difficile à faire fonctionner), politique (contenus politique très hétérogène), compréhension du monde alter (comment le voir ? comment éviter l’opacité des procédures de décision ?)

 

Début de réflexion pour créer des médias sociaux associés à ces mouvements (Carnegie Council) : site collaboratif associant des personnes, des organisations et des projets.

 

Discussion :

- les utilisateurs demandent une pluralité de vues.

- les données à traiter (principalement) : informations sur les organisations participantes et sur les textes associées aux événements auxquels ils participent.

- est-ce que l’outil est bien conçu de façon coopérative ? en partie, validation politique des différents projets

 

 

Interfaces avec les utilisateurs

Comment Autograph fait le lien avec les utilisateurs ?

 

- Wikipedia (Julien Levrel).

 - Premier jeu de données à travailler et à extraire dans Autograph.

 - Point de vue différents : administrateur, contributeur, lecteur…

 - Questions : relations entre les articles, contributeurs, vue d’ensemble de wikipedia, carte du domaine de compétence…

 - ne pas travailler que sur les préoccupations des experts wikipedia

 - TO DO : Julien Levrel se charge d’organiser une réunion spéciale Wikipedia, présentation du projet, rencontre avec les acteurs, préparation d’une séance de co-conception (avec JD Fekete)…

 

- Militants internationaux (Christophe Aguiton, Nicolas Haeringer).

 - travailler sur les données d’Athènes (mai 2005)

 - format données : donner des précisions

 

 

Thématiques transverses

 

Conflit éditoriaux : Wikipedia, Debian, Groupe Intelligence collective de la FING…

Consensus :

Dynamique des collectifs

Production de carte thématique générale

 

Prochaine réunion Wikipedia (21 février, 14h).

Répondre à cet article